Mon accouchement minute par minute

Le verdict était tombé le jour du terme : ce sera une césarienne programmée pour le lendemain pour diverses raisons médicales (rien de grave). Un minute par minute de ce jour si spécial, ça vous dit ? (Pour les nullipares – Mais quel doux terme, n’est-ce pas ? –  il n’y aura aucun détail trop intime ou trash…

Main bébé blog maman lille princesse momo

7h pétantes : Mon réveil sonne. J’ai passé la nuit à la maternité. La césarienne est prévue à 8h00. Pas besoin de beaucoup de préparation vu que je dois être à jeun avec pour tenue la magnifique blouse qui dévoile élégamment ton derrière.  Je prends ma douche tranquillement. Etrange sensation. Je suis étonnamment zen (et même pas droguée). Précisons que c’est ma seconde césarienne donc je n’arrive pas en terre inconnue…

7h05 : J’appelle l’Homme histoire de m’assurer que son réveil ait bien sonné… et lui dire de ne pas être en retard…

7h45 : Il n’est toujours pas là. Je me retiens de ne pas l’appeler histoire de ne pas lui mettre la pression plus que de raison.

7h50 : Il m’appelle… Pour me dire que deux accidents ont eu lieu juste devant lui. Il est à cinq minutes de la maternité mais complètement bloqué dans les bouchons…

7h51 : Ce que j’ai envie de lui dire : « SERIOUSLY ? Mais tu pouvais pas l’anticiper ça BORDEL DE MERDE ??? Je suis censée partir au bloc dans 10 MINUTES ». Et puis je me suis dit que se séparer à 10 minutes de l’accouchement, c’est moche alors j’ai respiré (merci la sophro) et j’ai dit « Hmmm, c’est embêtant. Bon, te stresse pas, ils devraient pas être à 10 minutes près. Je vais en discuter avec la sage-femme. »

7h52 : Ce que j’ai pensé en disant ça : « Mais bien sûr, la marmotte elle met la césarienne dans un papier alu. C’est pas comme si c’était la PLUS GROSSE MATERNITE DE FRANCE et qu’ils étaient pas complètement débordés. PUTAIN ! »

7h55 : Les minutes sont longues mais longues et je guette les moindres bruits de pas derrière la porte.

7h58 : La porte s’ouvre. C’est lui. En nage. Le moins que je puisse dire, c’est qu’avec lui, jamais je ne m’ennuie…

8h00 : La sage-femme frappe à la porte. Je me dit qu’ils sont sacrément ponctuels. Elle a un air désolée. Ma césarienne aura du retard… Deux urgences ont dû être gérées en priorité. Il faudra patienter environ trois heures. Le bloc est notamment pris car une maman est en train d’accoucher de triplés. Des TRIPLES quoi !

8h01 : La vérité, on est soulagés. Et puis, on rebloque : « Nan mais des triplés quoi ! »

8h03 : L’homme se dit qu’il va pouvoir aller fumer une clope et boire un café. Je lui dit « Evite les ascenseurs, on ne sait jamais ! »

8h45 : Bon bon bon… Mais qu’est-ce que l’on va bien pouvoir faire entre ces quatre murs ?  Tiens, et si je prenais une photo de mes pieds avec les chaussons destinés à aller au bloc ?

Accouchement césarienne blog maman lille princesse momo

9h20 : Allez, regardons « Les Maternelles ». Ça semble approprié.

9h22 : Tiens, le thème du jour concerne le premier contact avec bébé juste après l’accouchement. La maman qui témoigne a un fils qui porte le même prénom que mon premier fils. La vie vous fait de drôles de clins d’oeil parfois.

11h pétantes : la sage-femme tout sourire ouvre la porte et nous annonce que c’est bon, on peut y aller. Nous descendons au bloc. A pied. En prenant l’ascenseur. Les couloirs sont immenses et froids.

11h05 : Voilà, je suis devant le bloc. C’est à ce moment précis que j’ai une montée de stress, le flot d’émotions, tousa tousa. L’homme part se déguiser en chirurgien. J’essaie de maintenir le cap en respirant doucement. Et là, je me dit que la césarienne de convenance (ce qui n’est pas mon cas) ne devrait pas s’appeler comme ça parce que, croyez-moi, ce moment là, il n’a rien de convenant.

11h07 : Je balaie mon regard dans la salle. Mais pourquoi la couleur des murs est si moche dans un bloc opératoire ? (Oui, j’ai des questions très cons qui me traversent l’esprit mais ça doit être ma façon de gérer le stress voyez-vous).

11h08 : L’infirmière-anesthésiste me propose de mettre de la musique et me demande quel artiste j’ai envie d’écouter. Vla la question. Mais qui vais-je bien choisir pour LE MOMENT le plus intense de ma vie ? Et puis je pense à Stevie Wonder que j’écoute régulièrement pour avoir la pêche. Çà ne peut que mettre des good vibes dans ce bloc glacial. Et puis ça fait pas trop chialer.

11h09 : La musique, c’est une super idée en fait. Çà absorbe les bruits métalliques des instruments qui s’entrechoquent.

11h10 : L’anesthésiste arrive. En la voyant, je suis rassurée. Les marques du temps sur son visage me font dire qu’elle est expérimentée et que du coup, j’ai moins de chances qu’elle me loupe. Oui, dans ces moments là, ton instinct le plus bas se réveille.

11h11 : Elle joint ses dix doigts en mode « Maître Zen », ferme les yeux et se concentre avant de me saluer et me serrer la main. Elle est d’une douceur et d’une gentillesse incroyable. Ces petits gestes pleins d’humanité dans un moment aussi vulnérable, ça n’a pas de prix.

11h17 : Je suis branchée de partout. Elle me pose l’anesthésie. C’est à ce moment que la chanson « Superstition » de Stevie Wonder envahit la salle. Ca ne pouvait pas mieux tomber. Cynique je suis.

11h18 : Je ressens un choc électrique dans toute la jambe gauche. Rien de douloureux mais j ai réalisé à mes dépends le lien entre ma colonne et mes jambes…

11h26 : J’ai la tête qui tourne, je perds pied. J’ai à peine la force de le dire mais l’anesthésiste prend les devants et me dit « Çà tourne un peu là, non ? ». J’hôche la tête. Elle me répond : « Vous faites un malaise vagal, ça va passer ». Elle rectifie des trucs et je me ressaisis. Elle me masse la tête. Cette femme est un ange.

11h28 : Cette fois, ce sont de violents maux de tête qui m’envahissent. Mais vraiment violents. Je commence à me dire que je dois faire partie des 0.001 % des patientes qui ont TOUS les effets secondaires d’un coup. Je regarde l’obstétricien un peu comme quand on regarde l’hôtesse de l’air après une violente secousse. Il est impassible. Mais je lis dans ses yeux qu’il est particulièrement attentif.

11h30 : Elle re-rectifie des trucs. C’est bon, c’est passé. Je m’épate par mon sang-froid. Je m’auto-attribue une médaille là.

11h34 : L’Homme rentre dans le bloc. Je lui demande « T’as l’appareil photo » ? Il me dit  » Ah merde j’ai oublié. Tant pis, on fera sans« . Je lui dit : « Y’a pas moyen« . Je négocie avec l’infirmière pour qu’il puisse aller le chercher vite fait. C’est pas une médaille que je mérite, c’est un prix Nobel, bordel !

11h35 : Mes esprits complètement revenus, je fais une blagounette et balance à l’équipe « Même sur une table d’opération, je continue à être sa mémoire ». Ca rigole.

11h45 : Ils ont commencé. C est bon, l’anesthésie fonctionne (hin hin hin).

11h57 : Ils sont sur le point d’extraire mon bébė. Ils me disent « C’est votre accouchement, on va vous demander de pousser, allez !! ». C’était sur-réaliste mais c’était bien.

11h58 : Il pousse son premier cri. L’équipe baisse le rideau pour que l’on puisse voir notre fils sortir en live. (Nous ne voyons rien de l’incision). C’est juste un truc de dingue. L’obstétricien insiste pour qu’on le regarde sortir. « Regardez, c’est votre fils. Prenez une photo, prenez une photo ! » Ses mots raisonnent encore dans ma tête. Une césarienne, ça peut être magique en fait.

12h05 : On le pose sur moi. Il est encore tout chaud. Il s’arrête de pleurer au contact de ma peau. On s’est reconnu. A cet instant, le temps s’arrête et depuis je suis dans une autre dimension…

[Si mon blog de maman te plaît, tu peux aussi me suivre sur Instagram. Tu feras une heureuse]

Publicités

5 réflexions sur “Mon accouchement minute par minute

  1. Très belle césarienne. J’ai une petite question, est ce que tu as pu garder ton bébé sur toi pour le reste de l’intervention? C’est un des critères pour le choix de ma future maternité quand bebe 2 il y aura 😉

    1. Oui, j »ai pu faire du peau à peau tout le reste de l’intervention. Ce fut le cas aussi pour ma première césarienne à la clinique du bois. Après, il n y avait aucun critère d’urgence le jour J donc tout a pu se faire comme prévu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s